La politique chinoise de la France. Du mythe de la relation privilégiée au syndrome de la normalisation - Centre de recherches internationales Access content directly
Journal Articles Critique Internationale Year : 2001

La politique chinoise de la France. Du mythe de la relation privilégiée au syndrome de la normalisation

Abstract

Toute politique s’enracine dans une histoire, la politique chinoise de la France plus que bien d’autres. Pour la période contemporaine, cette histoire a été maintes fois rappelée : l’hypothèque indochinoise a dissuadé la France de reconnaître la Chine populaire dans la foulée de la victoire communiste de 1949. Mais en 1964, alors que la guerre froide s’était entre-temps étendue à l’Asie, la France du général de Gaulle s’est démarquée du partenaire atlantique en établissant des relations diplomatiques avec la République populaire de Chine (RPC). Or ce geste politique par excellence n’a pu déboucher sur un dialogue et une coopération bilatérale qu’à la fin des années soixante-dix, après que la Chine eut amorcé la politique dite de réformes et d’ouverture...
Fichier principal
Vignette du fichier
crii-012-0089-2.pdf (122.83 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03458536 , version 1 (30-11-2021)

Identifiers

Cite

Françoise Mengin. La politique chinoise de la France. Du mythe de la relation privilégiée au syndrome de la normalisation. Critique Internationale, 2001, 12, pp.89 - 110. ⟨10.3917/crii.012.0089⟩. ⟨hal-03458536⟩
34 View
32 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More