Biens publics/biens privés - Sciences Po Access content directly
Dictionary Entry Year : 2018

Biens publics/biens privés

Abstract

1ères lignes : Les biens publics sont les fondations de la civilisation » (Wolf, 2012). La défense et la sécurité nationale, un air respirable, des services publics et des infrastructures de qualité sont des exemples typiques de biens publics. Il s’agit de ces « choses [...] que tout le monde veut mais pour lesquelles personne n’est prêt à payer » (Astill, 2010). La distinction entre biens privés et biens publics est au cœur de la réflexion sur la raison d’être de l’intervention des pouvoirs publics dans l’économie, les rapports entre intérêt public et intérêt privé, et les changements de l’action publique. Selon le paradigme de l’économie du bien-être (welfare economics) (Pigou, 1920), qui a popularisé cette distinction au début du xx e siècle, l’existence de « défaillances du marché » (market failure) et l’incapacité à produire des biens publics justifient le rôle régulateur de l’État pour aboutir à une situation de « bien-être social » satisfaisante (Samuelson, 1954).
No file

Dates and versions

hal-02384978 , version 1 (28-11-2019)

Identifiers

Cite

Sofia Wickberg. Biens publics/biens privés. Dictionnaire d'économie politique, 2018, pp.57 - 62. ⟨hal-02384978⟩
110 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More