Rupture et continuité - Sciences Po Access content directly
Book Sections Year : 2013

Rupture et continuité

Abstract

Les limites de l'exercice qui consiste à gloser sur le thème rupture-continuité sont bien connues. Néanmoins, la politique étrangère sous les présidences de Jacques Chirac relève à l'évidence d'un tel traitement. D'abord parce qu'un néogaulliste succède à un socialiste à la présidence de la République ; ensuite, parce que pendant les septennats de de François Mitterrand -qui, dans l'opposition, avait mis en cause la politique étrangère du Général- Jacques Chirac s'est bien souvent opposé à la sienne en revendiquant le changement. Enfin, parce que les douze années de sa présidence sont rythmées par les tournants de 1997 et de 2002, deux occasions de rupture. Celle de la cohabitation, pendant laquelle les critiques des socialistes n'ont pas manqué à l'égard de la conception "égocentrique et prétentieuse" de la politique étrangère de Jacques Chirac et de ses déclinaisons africaines et maghrébines. Puis, celle du second mandat où le président réélu entend retrouver toute sa liberté en politique étrangère, à laquelle il consacre l'essentiel de son temps. Exercice légitime donc, mais plus compliqué qu'il n'y paraît.
No file

Dates and versions

hal-03398153 , version 1 (22-10-2021)

Identifiers

Cite

Christian Lequesne, Maurice Vaisse. Rupture et continuité. Christian Lequesne; Maurice Vaisse; Christian Lequesne; Maurice Vaisse. La politique étrangère de Jacques Chirac, Riveneuve Editions, pp.11 - 24, 2013, 9782360131396. ⟨hal-03398153⟩
23 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More