La Corée du Sud, nouveau modèle de la « nouvelle économie » ? - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Les Études du CERI Year : 2003

South Korea, a new model for the new economy?

La Corée du Sud, nouveau modèle de la « nouvelle économie » ?

Christian Milelli
  • Function : Author
  • PersonId : 839134

Abstract

The « new economy » in South Korea rhymes with the Internet. In 2003, the “land of morning calm” has actually become the most connected country in the world. The present study tackles this phenomenon from a number of angles. The Internet is not only considered as a physical network but a lever of transformation of the country’s economic and social life. Although the role of the state has been decisive and remains focal, it is not enough to explain the extreme rapidity with which the new electronic medium spread, which is due to a broad range of causes. The Korean experience differs from former ones in that it extends well beyond the market sphere (ecommerce) to areas such as education, volunteer associations and even politics. The emergence of a national dimension constitutes another characteristic that at first seems paradoxical, since the Internet is so universal in scope. Yet observation of the evolution of Internet traffic on the national level confirms this trend. South Korea is far from an exceptional case in Asia, but the country has taken the lead over its neighbors, becoming a new “model.” Beyond these singular features, the Korean experience in the use of the Internet again demonstrates that a global “information revolution” – in other words, a process that is quickly reshaping the material bases of an entire society – is underway.
« Nouvelle économie » rime en Corée du Sud avec Internet. En effet, « le pays du matin calme » est devenu en 2003 « le pays le plus connecté au monde ». La présente Etude multiplie les éclairages sur ce phénomène où Internet est appréhendé non seulement comme un réseau physique mais aussi comme un levier de transformation de la vie économique et sociale du pays. Si le rôle de l’Etat a été décisif et demeure central, il ne suffit pas toutefois à expliquer l’extrême rapidité de la propagation du nouveau média électronique et renvoie à un faisceau de causalités. L’expérience coréenne se différencie des autres expériences nationales antérieures par le « débordement » de la sphère marchande dans les domaines de l’éducation, de l’action associative et même de la vie politique. L’émergence d’une dimension nationale constitue une deuxième caractéristique qui semble, a priori, paradoxale, tant Internet est porteur d’universalité ; l’observation de l’évolution du trafic Internet au plan national atteste pourtant de cette orientation. La Corée du Sud n’est pas un cas isolé en Asie, bien au contraire, mais le pays a pris de l’avance sur ses voisins pour devenir un nouveau « modèle ». Au-delà de ces traits singuliers, l’expérience coréenne dans l’usage d’Internet constitue un nouvel avatar au plan mondial de la mise en oeuvre de la « révolution informationnelle » entendue comme un processus remodelant à un rythme rapide les fondements matériels de l’ensemble d’une société.
Fichier principal
Vignette du fichier
2003-etude-ceri-98.pdf (239.84 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03458674 , version 1 (30-11-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Identifiers

Cite

Christian Milelli. La Corée du Sud, nouveau modèle de la « nouvelle économie » ?. Les Études du CERI, 2003, 98, pp.44. ⟨hal-03458674⟩
17 View
14 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More