L’ONU et la protection du patrimoine culturel au Mali - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Recherches Internationales Year : 2019

L’ONU et la protection du patrimoine culturel au Mali

Abstract

Le 25 avril 2013, le Conseil de Sécurité adoptait la première résolution intégrant la protection du patrimoine culturel dans le mandat d’une opération de maintien de la paix : la résolution 2100, à l’origine de la MINUSMA au Mali. À l’heure où les destructions de sites de patrimoine mondial par des groupes terroristes tend à devenir systématique, la question que nous proposons d’étudier dans cet article est celle de savoir si la MINUSMA pourrait ou non constituer un précédent pour les futures opérations de maintien de la paix de l’ONU. Si cette possibilité a bel et bien été envisagée par le Conseil de Sécurité lors de l’adoption de la résolution 2347 le 24 mars 2017, nous verrons que différents éléments nuancent cette affirmation : d’une part l’existence d’autres cas de protection avant la MINUSMA ayant protégé le patrimoine culturel de manière informelle et le classement de la protection du patrimoine culturel parmi les «tâches supplémentaires» de la MINUSMA aux côtés d’autres tâches jugées «prioritaires» par la résolution 2164, ayant succédé à la résolution 2100.
Fichier principal
Vignette du fichier
rint_0294-3069_2019_num_113_1_1665.pdf (318.79 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03567102 , version 1 (16-02-2024)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Mathilde Leloup. L’ONU et la protection du patrimoine culturel au Mali. Recherches Internationales, 2019, 113, pp.121-136. ⟨10.3406/rint.2019.1665⟩. ⟨hal-03567102⟩
72 View
115 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More