Intra-party pluralism at work: the manifestations of ideological diversity in local Labour Party activism - Sciences Po Access content directly
Theses Year : 2022

Intra-party pluralism at work: the manifestations of ideological diversity in local Labour Party activism

Le pluralisme intra-partisan en action: les manifestations de la diversité idéologique au sein du Parti Travailliste britannique

Abstract

This dissertation explores how ideological pluralism manifests itself in the local activities of the Labour Party, from the point of view of its members. It seeks to address the broader question of the interplay between agreement and dissent, cooperation and competition in voluntary political sociations. To which extent do Labour members manage to work towards shared objectives while expressing differing views? The party under scrutiny has been experiencing a polarisation of internal divergences and an accentuation of organised factionalism since 2015, making ideology-fuelled centrifugal dynamics particularly salient. This thesis considers ideologies as cultural systems oriented towards political action, that not only provide a template for understanding the social world but also promote specific participatory practices and norms. It examines the competition between rival interpretations of how the organisation should operate and its members behave, and conversely how Labour handles its internal pluralism to function at the grassroot level. This is reflected by the methods used, the bulk of the evidence being provided by participant observation and interviewing of members from four local parties.
Cette thèse propose d’explorer comment le pluralisme idéologique se manifeste dans le Parti Travailliste contemporain, du point de vue de ses militants « de base » et dans le cadre des activités de ses sections. De manière générale, il s’agit d’interroger les interactions entre désaccords, compétition et coopération au sein de sociations politiques dont les membres se mobilisent le plus souvent bénévolement au nom d’une cause présumée partagée. Il s’agit d’évaluer dans quelle mesure des activistes parviennent à œuvrer ensemble à des objectifs communs tout en exprimant des visions parfois contradictoires. L’enquête porte sur un parti en proie à de fortes divergences internes depuis 2015, autrement dit un terrain où les effets centrifuges du désaccord s’avèrent particulièrement saillants. La thèse se saisit des idéologies comme systèmes culturels tournés vers l’action politique, relayant à la fois des schèmes d’appréhension du monde social et des méthodes pour agir dessus. Ces moyens d’action recouvrent la doctrine, face labile et réflexive de l’idéologie servant notamment à la rédaction de programmes de gouvernement, mais aussi des préceptes normatifs contraignant les conduites militantes. Il en découle que les divergences idéologiques se traduisent entre autres par des interprétations différentes quant à la façon dont le parti doit opérer et ses membres se comporter. L’attention portée à l’activisme et à son interprétation justifie une démarche ethnographique s’appuyant sur l’observation participante de quatre sections locales du Labour et la réalisation d’entretiens approfondis avec leurs militants.
No file

Dates and versions

tel-03597652 , version 1 (04-03-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03597652 , version 1

Cite

Clément Claret. Intra-party pluralism at work: the manifestations of ideological diversity in local Labour Party activism. Political science. Paris : Sciences Po - Institut d'études politiques de Paris, 2022. English. ⟨NNT : 2022IEPP0004⟩. ⟨tel-03597652⟩
85 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More