Democracy for the 21st Century : controlling technology, overcoming oligarchy - Sciences Po Access content directly
Theses Year : 2022

Democracy for the 21st Century : controlling technology, overcoming oligarchy

La démocratie au 21e siècle : contrôler la technologie, surmonter l'oligarchie

Abstract

This dissertation develops a theory of democracy based on the premisethat there is no democracy in the 21st century without democratic controlof technology, and that democracy must be judged along three axes:1) Democracy—Monarchy: how is political power divided?2) Democracy—Oligarchy: how easily is money translated into politicalpower?3) Politics—Society: does democracy encompass the decisive processes ofsociety?To satisfy these criteria, this dissertation proposes a democraticfederalism grounded in the commons, which are not only integrated withinlarger governments, but constitute distinct and independent polities withan equal say in all matters concerning the physical organization of theirterritories. It integrates lottocratic selection within a system ofdirect (rather than representative) government, in which participation athigher levels of government is made possible by breaking open governingfunctions into their constituent parts, particularly in the legislature.Democratic federalism institutionalizes the tension between the centerand the periphery, the collective and the community, the abstractbenefits and concrete costs of modern technology through the dualrelationship between the commons and all larger polities of which it is apart. It is radical in that it requires a fundamental reorienting ofsociety—a rupture not only in our understanding of democracy, but in thepractice of citizenship, the idea of ownership, and our relationship tothe earth of which we are a dependent part.
Cette thèse développe une théorie de la démocratie basée sur le postulat qu’au XXIème siècle, la démocratie doit inclure un pouvoir démocratique qui s’exerce sur la création et sur le développement technologique et, ainsi, répondre aux exigences de la démocratie selon trois axes :1) Démocratie-Monarchie : comment le pouvoir politique est-il réparti ?2) Démocratie-Oligarchie : avec quelle facilité l’argent se traduit-il en pouvoir politique ?3) Politique-Société : la démocratie englobe-t-elle les processus essentiels de la société?Pour répondre à ces exigences, cette thèse développe une théorie de la démocratie qui prône un fédéralisme non-hiérarchique, basée sur les communs, qui ne sont pas seulement intégrés au sein de grandes fédérations, mais constituent des entités politiques distinctes et indépendantes qui traitent avec ces fédérations d’égal à égal sur toute question relative à l’organisation physique du monde. L’autre clé consiste à intégrer une sélection lottocratique dans un système direct (plutôt que représentatif),dans lequel la possibilité permanente de participation est obtenue aux niveaux les plus élevés en décomposant les fonctions du gouvernement, et en particulier la fonction législative, en ses parties constituantes. Ce fédéralisme institutionnalise la compétition/contradiction entre le centre et la périphérie, le collectif et le communautaire, les avantages abstraits et les coûts concrets de la technologie moderne par le biais de la double relation entre le bien commun et toutes les politiques plus larges dont il fait partie. Cette théorie est radicale dans le sens où elle exige une réorientation fondamentale de la société, une rupture non seulement dans notre compréhension de la démocratie mais aussi dans la pratique de la citoyenneté et dans l’idée de propriété.
No file

Dates and versions

tel-04017763 , version 1 (07-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04017763 , version 1

Cite

Xavier Flory. Democracy for the 21st Century : controlling technology, overcoming oligarchy. Humanities and Social Sciences. Institut d'études politiques de Paris - Sciences Po, 2022. English. ⟨NNT : 2022IEPP0025⟩. ⟨tel-04017763⟩
24 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More