La couleur du cygne sud-africain - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Annuaire français de relations internationales Year : 2010

La couleur du cygne sud-africain

Abstract

A Pretoria comme ailleurs, la couleur des cygnes semble unanimement indifférente.
Cela paraît naturel : on s’intéresse plutôt à l’échec de la candidature d’Abdul Minty au poste de Directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et au moins un peu à l’entrée en vigueur du Traité de Pelindaba, qui doit son nom au site, à une trentaine de kilomètres de Johannesburg, où les ogives nucléaires sud-africaines ont été conçues, construites et stockées pendant une quinzaine d’années. En effet, l’histoire sud-africaine est unique par de nombreux aspects...
Fichier principal
Vignette du fichier
pelopidas-la-couleur-du-cygne-sud-africain-afri-xi.pdf (175.08 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03460178 , version 1 (01-12-2021)

Identifiers

Cite

Benoît Pelopidas. La couleur du cygne sud-africain : Le role des surprises dans l'histoire nucleaire et les effets d'une amnesie partielle. Annuaire français de relations internationales , 2010, XI, pp.683 - 694. ⟨hal-03460178⟩
47 View
22 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More