Les ambivalences du militantisme ouest-allemand pour la santé des femmes : entre appropriations et remises en cause des savoirs médicaux (1971-1975) - Centre d'études européennes et de politique comparée (CEE) Access content directly
Journal Articles Critique Internationale Year : 2023

The Ambivalence of West-German Women’s Health Activism (1971-1975) : Appropriating or Challenging Medical Knowledge?

Les ambivalences du militantisme ouest-allemand pour la santé des femmes : entre appropriations et remises en cause des savoirs médicaux (1971-1975)

Abstract

This article examines how the women's health movement emerged in West Germany. It shows that the abortion-rights movement fostered the development of a feminist critique of medical knowledge between 1971 and 1975. It reveals feminists’ ambivalent relationship to physicians and their knowledge and that this ambivalence reflects the diversity of the medical profession. It shows that women’s health activists appropriated knowledge from physicians not only from the United States and France but also from the Eastern Bloc to oppose it to the knowledge of West German practitioners. These activists also formed alliances with German doctors who were sympathetic to their movement and promoted with them the method of vaccum aspiration abortion. Finally, women’s health activists also produced their own knowledge that mixed activist and medical norms.
Les ambivalences du militantisme ouest-allemand pour la santé des femmes : entre appropriations et remises en cause des savoirs médicaux (1971-1975) par Émeline Fourment, Université de Rouen Normandie, CUREJ Alors qu'il est régulièrement cité comme ayant été particulièrement actif, le mouvement ouest-allemand pour la santé des femmes des années 1970-1980 n'a pas encore fait l'objet d'études approfondies. Outre quelques publications isolées, peu étayées 1 , les maigres connaissances en la matière sont fournies par les historiennes de la contraception et de la planification des naissances telles Isabel Heinemann, Claudia Roesch et Eva-Maria Silies 2. Je souhaite poser ici une première pierre pour l'écriture de cette histoire, en montrant que ce mouvement naît de la lutte pour le droit à l'avortement (1971-1975), qui constitue alors un terrain de lutte entre médecins et femmes pour la décision reproductive 3. Au début des années 1970, la coalition sociale-libérale annonce une réforme du droit pénal sur l'avortement. Deux projets de lois sont alors en débat. Le premier promeut l'Indikationslösung (solution de l'indication), défendu alors par beaucoup de médecins. Ce projet de loi prévoit en effet d'autoriser l'avortement sous réserve de l'établissement d'une « indication » par un professionnel, généralement un médecin. Il s'agit par là de légaliser des pratiques déjà en cours en Allemagne, où la jurisprudence autorise la pratique de l'avortement lorsque la vie ou la santé physique et psychique de la femme enceinte sont jugées en danger, alors même que le paragraphe 218 (ci-après §218) du code pénal punit l'avortement d'une à cinq années de prison pour la femme avortante et d'une à dix années pour le praticien avorteur 4. Le second
Fichier principal
Vignette du fichier
ARTICLE_HAL_SHS.pdf (369.02 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

halshs-04087454 , version 1 (03-05-2023)

Identifiers

Cite

Émeline Fourment. Les ambivalences du militantisme ouest-allemand pour la santé des femmes : entre appropriations et remises en cause des savoirs médicaux (1971-1975). Critique Internationale, 2023, N° 99 (2), pp.19-40. ⟨10.3917/crii.099.0019⟩. ⟨halshs-04087454⟩
25 View
23 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More