La renaissance électorale de l’électorat frontiste - Sciences Po Access content directly
Reports (Research Report) Year : 2012

La renaissance électorale de l’électorat frontiste

Abstract

Le Front national n’a cessé, depuis le milieu des années 1980, de renforcer son emprise électorale jusqu’au climax de l’élection présidentielle de 2002. Le déclin engagé à partir de l’élection présidentielle de 2007 fut d’autant plus surprenant. Les élections régionales puis cantonales de 2010 et 2011, à leur tour, ont montré la capacité du Front national à revenir dans le jeu électoral. Quid de 2012 ? Assiste-t-on à une renaissance de l’électorat frontiste ? Les six vagues d’intentions de vote de Présidoscopie nous dévoilent que Marine Le Pen reste en position d’outsider.
Fichier principal
Vignette du fichier
noteperrineau1.pdf (282.05 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-00972977 , version 1 (03-04-2014)

Identifiers

Cite

Pascal Perrineau. La renaissance électorale de l’électorat frontiste. [Rapport de recherche] Centre de recherches politiques de Sciences Po. 2012. ⟨hal-00972977⟩
147 View
234 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More