Les femmes et la politique : les attitudes de gauche des 16-34 ans en milieu urbain - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Revue Française de Science Politique Year : 1976

Les femmes et la politique : les attitudes de gauche des 16-34 ans en milieu urbain

Abstract

Sociologists demonstrated a long time ago that the relationship between women and politics depended on their social situation. However, if they concluded that there was no direct relationship between sex and political attitudes, is this not because the attitudes considered were measured almost solely in terms of voting intentions ? On the basis of three scales of left-wing stance : hostility to ministers, radicalism and attachment to public liberties — each measuring a different interest in politics, it is found : 1) that conditions of a nature to bring male and female attitudes closer together vary according to the attitudes considered. The sex factor appears all the more discriminatory the more the indicators used reflect a high degree of interest in politics ; 2) that women are proportionately more likely to behave politically like men, whatever the attitudes studied, when they belong to the privileged classes — whether by virtue of their occupation, that of their husbands or that of their parents. This result can be explained by the fact that these classes are the most willing to take an interest in politics. [Revue française de science politique XXVI (5), octobre 1976. pp. 929-956.]
Les sociologues ont montré depuis longtemps que la relation des femmes au politique s'expliquait par la situation sociale de celles-ci. Mais, s'ils ont conclu à l'absence de relation directe entre le sexe et les attitudes politiques, n'est-ce pas parce que les attitudes étudiées étaient mesurées presque exclusivement par des intentions de vote ? A partir de trois échelles de gauche : — hostilité aux ministres, radicalisme, attachement aux libertés publiques — mesurant chacune un intérêt différent pour la politique, on constate : 1. que les conditions propres à un rapprochement des attitudes masculines et féminines varient avec les attitudes étudiées. Le facteur sexe apparaît d'autant plus discriminant que les indicateurs utilisés traduisent un intérêt élevé pour la politique ; 2. que les femmes tentent d'autant plus à se comporter politiquement comme les hommes, quelles que soient les attitudes étudiées, qu'elles appartiennent — par leur profession, celle de leur mari ou celle de leurs parents — aux milieux favorisés. Ce résultat s'expliquerait par le fait que ces milieux sont les plus disposés à s'intéresser à la politique. [Revue française de science politique XXVI (5), octobre 1976, pp. 929-956.]
Fichier principal
Vignette du fichier
1976-sineau-mozzus-lavau-les-femmes-et-la-politique.pdf (2.2 Mo) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-01005473 , version 1 (12-06-2014)
hal-01005473 , version 2 (21-09-2018)

Identifiers

Cite

Mariette Sineau, Janine Mossuz-Lavau. Les femmes et la politique : les attitudes de gauche des 16-34 ans en milieu urbain. Revue Française de Science Politique, 1976, 26 (5), pp.929 - 956. ⟨hal-01005473v2⟩
264 View
460 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More