La théorie de la " personne fictive " dans le Léviathan de Hobbes - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Revue Française de Science Politique Year : 1983

La théorie de la " personne fictive " dans le Léviathan de Hobbes

Abstract

Le concept hobbien de "personne fictive ou artificielle" sous-tend une vision originale de la représentation. Le concept superpose trois noyaux sémantiques et organise un surprenant renversement: si la " multitude " institue contractuellement l'Etat, c'est l'Etat qui institue " le peuple ". Il ne peut donc s'agir dans le Léviathan, ni de ce qu'on appelle habituellement une pure " métaphore ", organiciste et artificialiste, ni d'une vision juridique de l'Etat à titre de " personne morale ". Avec Hobbes, l'Etat devient " fictif ", c'est-à-dire humain, sécularisé et institué, mais réel, de cette réalité incontour-nable qui fait que les hommes obéissent à ce qu'ils ont créé. A la fois précurseur d'un gouvernement au nom du Peuple (dont la France révolutionnaire proclamera l'existence), et modèle pur du Pouvoir, le Léviathan devrait entrer dans toute réflexion sur la politique moderne et la démocratie d'après 1789. Il resterait à montrer en quoi Hobbes se rattache, mais surtout s'oppose, à la pensée politique anglaise de son temps, par cette théorie de la souveraineté comme " personne fictive " du peuple : complément qui fait l'objet d'une recherche en cours.
Fichier principal
Vignette du fichier
jaume1983.pdf (1.84 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-01009249 , version 1 (17-06-2014)
hal-01009249 , version 2 (17-09-2018)

Identifiers

Cite

Lucien Jaume. La théorie de la " personne fictive " dans le Léviathan de Hobbes. Revue Française de Science Politique, 1983, 33 (6), pp.1009-1035. ⟨hal-01009249v1⟩
707 View
2900 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More