Voter en Inde : symboles électoraux, système de partis et vote non individuel - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Revue Française de Science Politique Year : 1993

Voter en Inde : symboles électoraux, système de partis et vote non individuel

Abstract

Voting in India : electoral symbols, party system and non-individual voting - The high rate of illiteracy in India has led that democracy (which has had ten legislative elections since independence) to work out an électoral procedure based on the use of symbols : the voting act consists in checking on the ballot the symbol corresponding to the candidate and the political group of one's choice in the voting booth. This System has had many secondary effects, since the definitive attribution of symbols to parties obtaining a certain number of votes on the national or regional level has contributed to the institutionalization of the party system. Beyond the use of symbols, the Election Commission has endeavored to surround the voting act with the maximum of possible guarantees in order to ensure secrecy and to preserve it from outside influences so as to fulfil the conditions for rational and individual voting. The sophistication of the measures taken seems however, on one hand, to lag behind the concrete forms of exercising the suffrage, as the voters tend to select their candidates collectively (at the religions community or the subcaste level) ; on the other hand, it lags behind the real challenge, that of the rise of violence around voting places.
Le taux élevé d'analphabétisme en Inde a conduit cette démocratie (qui a organisé dix élections générales depuis l'indépendance) à élaborer une procédure électorale reposant sur l'usage de symboles : l'acte de vote consiste à cocher dans l'isoloir le symbole correspondant au candidat et à la formation politique de son choix. Ce dispositif a eu des effets induits importants puisque l'attribution définitive d'un symbole aux partis réunissant un certain nombre de voix au niveau national ou régional a contribué à institutionnaliser le système des partis. Au-delà du recours aux symboles, la commission électorale s'est efforcée d'entourer l'acte de vote du plus grand nombre de garanties possibles pour assurer le secret du vote et le préserver des influences extérieures, de manière à réunir les conditions d'un vote rationnel et individuel. La sophistication des mesures prises paraît toutefois en décalage, d'une part, avec les formes concrètes de l'exercice du suffrage, les électeurs tendant à sélectionner leur candidat de façon collective (au niveau de la communauté religieuse ou de la sous-caste), d'autre part avec le vrai défi que constitue la montée des violences autour des bureaux de vote.
Fichier principal
Vignette du fichier
article-rfsp-0035-2950-1993-num-43-2-394736.pdf (1.5 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-01009734 , version 1 (18-06-2014)
hal-01009734 , version 2 (23-08-2018)

Identifiers

Cite

Christophe Jaffrelot. Voter en Inde : symboles électoraux, système de partis et vote non individuel. Revue Française de Science Politique, 1993, 43 (2), pp.301-316. ⟨hal-01009734v1⟩
269 View
386 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More