Quand le racisme se fait best-seller. Pourquoi les Italiens lisent-ils Oriana Fallaci ? - Sciences Po Access content directly
Journal Articles La vie des idées Year : 2005

Quand le racisme se fait best-seller. Pourquoi les Italiens lisent-ils Oriana Fallaci ?

Abstract

Les trois derniers ouvrages d'Oriana Fallaci représentent sans doute le pire de ce que l'écriture pamphlétaire a pu produire au cours des dernières années. Cherchant à étayer une haine primaire et essentialiste envers les musulmans, celle qui fut jadis une journaliste écrivain parmi les plus respectée de la République des Lettres y renoue avec des procédés que l'on croyait disparus en Europe depuis soixante ans : falsification systématique des faits, théorie du complot, animalisation et description des adversaires en pervers sexuels, racisme ordurier, appels à la violence ; le tout sous une forme qui tient plus de l'invective que du raisonnement. Dans ces conditions, et suite à l'accueil unanimement glacial que reçut de par le monde son premier opuscule1, on aurait tout aussi bien pu décider d'ignorer les suivants2 (...).

Domains

Sociology
Fichier principal
Vignette du fichier
vitale-fallaci-best-seller.pdf (107.48 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-01020648 , version 1 (08-07-2014)

Identifiers

Cite

Bruno Cousin, Tommaso Vitale. Quand le racisme se fait best-seller. Pourquoi les Italiens lisent-ils Oriana Fallaci ?. La vie des idées, 2005, pp.71-77. ⟨hal-01020648⟩
189 View
352 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More