Des 'employeurs multiples' au 'noyau dur' d'employeurs - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Sociologie du Travail Year : 2007

Des 'employeurs multiples' au 'noyau dur' d'employeurs

Abstract

Managerial literature sometimes uses an ideal-type of contingent labor to describe what it imagines to be future changes in organizing work and labor. These changes would entail a shortening and, therefore, multiplication of labor contracts. Statistics on the intermittents du spectacle (an administrative category in France referring to performers as well as stagehands who work for the duration of a project in show business, television and the performing arts) are analyzed to show that the conception of work in the media industry, as reflected in the aforementioned writings, cannot account for the actual plurality of relations between these part-time employees and their employers. In the media industry labor market, two types of labor relations can be distinguished. The one is close to the ideal-type of an intermittent employee who has occasional relations with his employer, whereas the other is based on a “hard core” of employers with whom an employee has recurrent relations. This core significantly affects the number of engagements of these performing artists and contributes decisively to the stability of their careers.
La littérature managériale se saisit parfois d’un idéal-type du travail intermittent pour décrire ce qu’elle envisage comme des évolutions à venir des modes d’organisation du travail et de mobilisation de la main d’œuvre. Ces mutations se traduiraient notamment par un raccourcissement des relations d’emploi toujours plus éphémères et plus nombreuses. Cet article s’appuie sur l’exploitation de données statistiques concernant les comédiens intermittents. Il se propose de montrer que la conception du travail artistique sous-jacente à ce discours ne saurait rendre compte de la pluralité effective des relations de travail qu’entretiennent les artistes intermittents avec leurs employeurs. On peut en effet distinguer deux régimes de relations d’emploi sur le marché du travail des comédiens. Tandis que le premier demeure proche de l’idéal-type d’un travailleur intermittent nouant des relations ponctuelles avec ses employeurs, le second repose sur la constitution par l’individu d’un « noyau dur » d’employeurs. Ce « noyau » s’avère de surcroît particulièrement important tant pour l’activité du comédien, dont il représente une part prépondérante, que pour sa carrière, à la stabilité de laquelle il contribue de façon décisive.
Fichier principal
Vignette du fichier
2007-pilmis-des-employeurs-multiples-au-noyau-dur-vauteur.pdf (314.11 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01176828 , version 1 (16-07-2015)
hal-01176828 , version 2 (07-11-2017)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Olivier Pilmis. Des 'employeurs multiples' au 'noyau dur' d'employeurs : Relations de travail et concurrence sur le marché du travail des comédiens. Sociologie du Travail, 2007, 49 (3), pp.297-315. ⟨10.1016/j.soctra.2007.06.023⟩. ⟨hal-01176828v2⟩
166 View
113 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More