Atlas des migrations dans le monde : réfugiés ou migrants volontaires - Sciences Po Access content directly
Books Year : 2005

Atlas des migrations dans le monde : réfugiés ou migrants volontaires

Abstract

175 millions de migrants et de personnes déplacées de par le monde dont environ un tiers de migration familiale, un tiers de migration de travail, et un tiers de réfugiés. L'écrasante majorité de la population mondiale demeure sédentaire. Mais le nombre de pays et de régions de départ et d'accueil augmente sans cesse, estompant peu à peu le poids des anciensliens coloniaux et le caractère bilatéral des flux.Majoritairement, ces migrants ne sont plus des ruraux analphabètes comme dans la migration de masse des années 1960, mais des urbains scolarisés issus de classes moyennes aspirant à un mieux-être économique. La généralisation des passeports a fait émerger un droit de sortie alors que le droit d'entréedans les pays riches est de plus en plus contrôlé ; la demande d'asile explose à l'échelle mondiale, même si 60 % des migrants ne quittent pas l'hémisphère sud. De nouveaux réseaux dessinent des migrations en chaîne (Chine, Inde, etc.) et des circuits qui n'ont plus de liens avec les pays d'accueil : Iraniens en Suède, Vietnamiens au Canada et en Australie, Bangladeshis au Japon, Maghrébins et Égyptiens dans les pays du Golfe ou en Libye. Ce qui se met en place, c'est la mobilité de populations de plus en plusvariées, tournées vers un mieux-être qui n'est plus seulement économique, mais aussi social, politique, religieux, culturel. L'atlas analyse l'impact de ces mouvements dans l'espace international du XXIe siècle.
No file

Dates and versions

hal-01395017 , version 1 (10-11-2016)

Identifiers

Cite

Catherine Wihtol de Wenden, Madeleine Benoit-Guyod. Atlas des migrations dans le monde : réfugiés ou migrants volontaires. Éditions Autrement, pp.79, 2005, Collection Atlas-monde, 9782746706347. ⟨hal-01395017⟩
788 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More