Un retardement de l'entrée dans la toxicomanie - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Déviance et Société Year : 1997

Un retardement de l'entrée dans la toxicomanie

Abstract

A partir d'un échantillon important d'usagers de drogues injectables interviewés dans cinq villes de France, nous avons délimité quatre générations en fonction de la date de la pre mière injection. Bien que les groupes ainsi créés ne puissent être considérés comme des cohortes, on constate une évolution très marquée des caractéristiques de ces diverses générat ionsde toxicomanes. L'âge à la première injection s'est élevé de 19 ans pour les générations anciennes à plus de 22 ans pour les générations récentes et parallèlement on a constaté une diminution de la proportion des toxicomanes dont les parents appartiennent aux strates aisées de la population. Ce vieillissement et cette prolétarisation de ceux qui commencent à s'injecter dans les années 1990 suggère que la toxicomanie loin d'être une dérive existentielle de jeunes en mal d'idéal ou de projet est l'issue de parcours marqués par l'échec et le chô mage; elle intervient souvent après l'engagement d'une «carrière» délinquante plutôt qu'à sa source.

Domains

Sociology
Fichier principal
Vignette du fichier
1997-lagrange-un-retardement-de-l-entree-dans-la-toxicomanie.pdf (1.54 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-01400875 , version 1 (22-11-2016)

Identifiers

Cite

Hugues Lagrange, Andreï Mogoutov. Un retardement de l'entrée dans la toxicomanie. Déviance et Société, 1997, 21 (3), pp.289 - 302. ⟨hal-01400875⟩
124 View
161 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More