Fluidité industrielle, fragilité organisationnelle - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Revue française de sociologie Year : 2002

Fluidité industrielle, fragilité organisationnelle

Abstract

L'article interroge la façon dont les usines Renault se rapprochent aujourd'hui de cet idéal de gestion qu'est la fluidité industrielle. Une succession de solutions techniques hétérogènes (ligne de fabrication automatisée, chaîne de montage manuelle) ; une accumulation de dispositifs managériaux et procéduraux structurent et organisent la continuité de la production (en termes de qualité/coûts/délais) en jouant sur les dimensions techniques et sociales de la fluidité industrielle. L'articulation de ces voies d'accès à la fluidité révèle un fonctionnement construit sur des bases éminemment fragiles qui ne tiennent que grâce à l'existence d'un travail de compensation volontairement flou des acteurs du flux. Ce travail mobilise des formes de régulations sociales qui dépendent largement des systèmes socio techniques dans lesquels elles s'inscrivent. Mais loin de renvoyer à des régulations autonomes relativement stabilisées et convergentes, ces pratiques sociales sont elles-mêmes construites « au fil du rasoir ».

Domains

Sociology
Fichier principal
Vignette du fichier
2002-rot-fluidite-industrielle-fragilite-organisationnelle.pdf (1.4 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-01403956 , version 1 (28-11-2016)
hal-01403956 , version 2 (12-10-2018)

Identifiers

Cite

Gwenaële Rot. Fluidité industrielle, fragilité organisationnelle. Revue française de sociologie, 2002, 43 (4), pp.711 - 737. ⟨10.2307/3322881⟩. ⟨hal-01403956v2⟩
135 View
274 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More