L’entreprise et les religions. Max Weber, Baby Loup et le bricolage - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Entreprises et Histoire Year : 2015

L’entreprise et les religions. Max Weber, Baby Loup et le bricolage

Abstract

La question des religions dans l’entreprise a connu en France un regain d’actualité depuis 2010 et le déclenchement de l’affaire de la crèche Baby Loup. Elle est généralement posée dans l’espace public sous deux registres : d’une part celui du respect de la diversité, qui conduit à s’interroger sur le degré possible d’aménagement des lieux et du temps de travail de manière à permettre à celles et ceux qui le demandent d’exercer leur liberté de conscience dans sa dimension de liberté religieuse ; d’autre part celui des limites à la visibilité, qui suscite un débat sur l’extension des règles de la laïcité au monde du travail. Le dossier qui suit est en partie née de cette actualité. Mais nous nous sommes efforcés de rendre à ces questions actuelles leur épaisseur d’histoire, dans le cadre d’une démarche interdisciplinaire, ouverte à la comparaison entre les zones géographiques, les aires culturelles et les religions, à l’épreuve d’une histoire de l’entrepreneuriat qui rende à la relation entre entreprises et religions sa complexité et sa richesse.

Domains

History
Fichier principal
Vignette du fichier
2015-chessel-pelletier-l-entreprise-et-les-religions.pdf (106.29 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-01520652 , version 1 (10-05-2017)
hal-01520652 , version 2 (06-04-2018)

Identifiers

Cite

Marie-Emmanuelle Chessel, Denis Pelletier. L’entreprise et les religions. Max Weber, Baby Loup et le bricolage. Entreprises et Histoire, 2015, 81, pp.5 - 14. ⟨10.3917/eh.081.0005⟩. ⟨hal-01520652v2⟩
167 View
571 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More