Pourquoi utilisons-nous des modèles faux ? - Sciences Po Access content directly
Other Publications Year : 2016

Pourquoi utilisons-nous des modèles faux ?

Abstract

Comment comprendre qu’au cœur des outils mathématiques utilisés quotidiennement par des acteurs financiers pour guider leurs décisions se trouve l’assimilation de deux situations – les situations d’aléa et d’hétérogénéité – que les outils statistiques permettent très inégalement de saisir ? L’article retrace la façon dont l’amalgame entre les situations d’aléa et les situations d’hétérogénéité en vient à jouer le rôle d’une institution déterminante, bien qu’implicite, au sein des raisonnements financiers contemporains. Sont explorées les deux scènes sociales où cette assimilation est susceptible d’être engagée : celle de ses usages théoriques, dans l’espace social où s’écrit et se développe la théorie des probabilités et les usages qui en sont faits en mathématiques financières et en économie ; celle de ses usages pratiques, dans les organisations et les marchés où sont utilisés les modèles qu’elle contribue à fonder, en se concentrant plus particulièrement sur le secteur des assurances.

Domains

Sociology
Fichier principal
Vignette du fichier
François, Frezal - Modèles faux.pdf (258.28 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Licence : CC BY NC ND - Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Dates and versions

hal-01521680 , version 1 (05-12-2023)

Identifiers

Cite

Pierre Francois, Sylvestre Frezal. Pourquoi utilisons-nous des modèles faux ? : (Working Paper : PARI. Programme de recherche sur l'appréhension des risques et des incertitudes). 2016. ⟨hal-01521680⟩
104 View
2 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More