Connaissances et politiques d'éducation : quelles interactions ? - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Revue Française de Pédagogie Year : 2013

Connaissances et politiques d'éducation : quelles interactions ?

Abstract

L’interaction entre savoirs et politiques ne date pas d’aujourd’hui. Comme l’ont bien mis en évidence des travaux de science politique s’inspirant des analyses de Michel Foucault sur les dispositifs et les techniques de gouvernement, dès le XVIIIe siècle l’activité politique moderne s’appuie sur la mobilisation de savoirs scientifiques et professionnels (Ihl, Kaluszynski & Pollet, 2003). La rationalisation croissante de l’activité des instances politico-administratives (Weber, 1971) d’une part, et l’émergence de formes diverses de militantisme scientifique d’autre part, donnent dès cette période naissance à des « sciences de gouvernement » qui transforment simultanément la conception de la science et l’exercice du pouvoir (Kaluszynski & Payre, 2013). La « raison statistique », dont Alain Desrosières (1993) a retracé l’histoire et les tâtonnements, occupe une place centrale parmi ces sciences. Mais avec l’extension des domaines d’action de l’État, la professionnalisation de ses agents et l’émergence d’espaces nouveaux de circulation des savoirs au coeur des administrations, de nombreux autres savoirs hybrides ont vu le jour depuis (Clairat, 2013). [Premier paragraphe de l'article]
Fichier principal
Vignette du fichier
2013-van-zanten-connaissances-et-politiques-d-education.pdf (150.96 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-01524116 , version 1 (17-05-2017)

Identifiers

Cite

Agnès van Zanten. Connaissances et politiques d'éducation : quelles interactions ?. Revue Française de Pédagogie, 2013, 182 (1), pp.5 - 8. ⟨hal-01524116⟩
133 View
105 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More