Lecture et télévision : Les transformations du rôle culturel de l’école à l’épreuve de la massification scolaire - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Revue française de sociologie Year : 2007

Lecture et télévision : Les transformations du rôle culturel de l’école à l’épreuve de la massification scolaire

Abstract

What are the cultural effects of generalized access to high school, which became effective in France in the 1980s and 1990s ? Data on reading and television watching suggest that reading is in decline, with readers concentrated among high school and higher education graduates, and that the place of television in the lives of generations who attended school in the 1980s and 1990s is stronger than in earlier generations. These two developments result from a complex combining of the « net » effect with the structural effect of mass education. Mass education slowed the decline of reading and mitigated the increase in television watching : the proportional weight in the French population of high school and higher education graduates – i.e., those categories most likely to read and least « telephagic » – has grown at the same time as quantitative levels for both reading and television watching among the highest educated have gradually, over the generations, come to resemble the quantitative reading and television watching levels of the least educated. This dual development may be interpreted in two ways that are not necessarily mutually exclusive : 1) both the decline of reading and the increase in television watching reflect a negative change in the cultural function of schooling [l’École], a change in turn resulting from a transformation of teaching methods and education content relayed by the sharply increased influence of the mass media. But 2) these changes also reflect morphological changes in the world of high school and higher education students : with the generalizing of access to the baccalauréat [French high school leaving degree], the proportion of « heirs » has considerably fallen. The changes can therefore be read convincingly both as a sign that the school in France has lost a degree of its cultural authority and that cultural gaps have narrowed within the generations implicated in the massification of education.
Quels sont les effets culturels de la généralisation de l’accès au second cycle de l’enseignement secondaire au cours des années 1980 et 1990 ? Les données relatives à la lecture et à l’usage de la télévision suggèrent un recul de la lecture, qui se concentre principalement sur les bacheliers et les diplômés de l’enseignement supérieur, et un renforcement de la place de la télévision dans les générations scolarisées dans les années 1980 et 1990. Ces deux mouvements résultent de l’articulation complexe de l’effet « net » et de l’effet structurel de la massification scolaire, ce dernier freinant le déclin de la lecture et atténuant la progression de l’usage de la télévision, puisque les catégories les plus lectrices et les moins « téléphages » – i.e. les bacheliers et diplômés de l’enseignement supérieur – voient leur poids augmenter dans la population. Dans le même temps, les plus diplômés voient au fil des générations leurs comportements se rapprocher de ceux des catégories les moins diplômées, pour la lecture comme pour la télévision. Cette double évolution peut faire l’objet de deux interprétations, pas nécessairement exclusives l’une de l’autre. Selon une première interprétation, le recul de la lecture, comme la progression de la télévision, traduirait une altération de la fonction culturelle de l’école, fruit d’une transformation des méthodes pédagogiques et des contenus enseignés, relayée par la montée en puissance de l’influence des mass media. Mais les évolutions observées renvoient aussi aux transformations morphologiques du monde des lycéens et des étudiants, au sein duquel la part des « héritiers » s’est considérablement réduite à la faveur de la généralisation de l’accès au baccalauréat. En définitive, ces évolutions peuvent être lues comme le signe d’une perte d’autorité culturelle de l’école aussi bien que comme le signe d’une réduction des clivages culturels au sein des générations de la massification scolaire.

Domains

Sociology
Fichier principal
Vignette du fichier
2007-coulangeon-lecture-et-television.pdf (361.78 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-01719435 , version 1 (28-02-2018)
hal-01719435 , version 2 (17-10-2018)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Philippe Coulangeon. Lecture et télévision : Les transformations du rôle culturel de l’école à l’épreuve de la massification scolaire. Revue française de sociologie, 2007, 48 (4), pp.657-691. ⟨10.3917/rfs.484.0657⟩. ⟨hal-01719435v2⟩
111 View
79 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More