Les métamorphoses de la légitimité. Classes sociales et goût musical en France, 1973-2008 - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Actes de la Recherche en Sciences Sociales Year : 2010

Les métamorphoses de la légitimité. Classes sociales et goût musical en France, 1973-2008

Abstract

The survey of the Ministry of Culture on the cultural practices of the French suggest that the social differentiation of musical tastes, which in the past used to be deeply structured by the opposition between “learned” and “popular” repertoires, could be today more dependent on a degree of diversification of preferences. Yet, this evolution is not so much the symptom of a “leveling” of tastes as the sign of a reconfiguration of the norm of cultural legitimacy. Eclecticism in one’s tastes appears to be largely the prerogative of the educated upper class, and the diversification of the musical consumption habits of groups who benefit from better social and cultural endowments is taking place within configurations in which legitimate genres still exist. Attitudes remain all the more strictly defined by the familiarity with learned repertoires when the endowment in educational capital is combined with social origins in the middle or upper classes rather than in the lower-middle class. These transformations therefore modify the nature of the relationships of symbolic domination that characterize the field of musical tastes without necessarily attenuating their power.
Les enquêtes sur les pratiques culturelles des Français du ministère de la Culture suggèrent que la différenciation sociale des goûts musicaux, autrefois fortement structurée par l’opposition des registres « savants » et « populaires », dépendrait aujourd’hui davantage d’un gradient de diversité des préférences. Cette évolution n’est cependant pas tant le signe d’une « moyennisation » des goûts que d’une recomposition de la norme de légitimité culturelle. L’éclectisme des goûts apparaît largement comme l’attribut des classes supérieures éduquées, et la diversité des habitudes d’écoute musicale des catégories socialement et culturellement les mieux dotées se déploie dans des configurations où les genres légitimes continuent de figurer. Les attitudes demeurent en outre d’autant plus étroitement définies par la familiarité avec les registres savants que la dotation en capital scolaire se combine avec une origine sociale moyenne ou supérieure plutôt que populaire. Ces transformations modifient ainsi la nature des rapports de domination symbolique qui s’exercent dans l’espace des goûts musicaux sans nécessairement en atténuer la force.

Dates and versions

hal-01955785 , version 1 (14-12-2018)

Identifiers

Cite

Philippe Coulangeon. Les métamorphoses de la légitimité. Classes sociales et goût musical en France, 1973-2008. Actes de la Recherche en Sciences Sociales, 2010, 181-182, pp.88 - 105. ⟨10.3917/arss.181.0088⟩. ⟨hal-01955785⟩
344 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More