La singulière bonne santé des indépendants - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Travail et Emploi Year : 2012

La singulière bonne santé des indépendants

Abstract

Le statut d’indépendant abrite des situations que l’on sait très hétérogènes. Les travailleurs concernés semblent ne partager qu’un même profil de temps de travail marqué par de nombreuses heures, une forte variabilité et une relative autonomie de décision en la matière. L’article propose de suivre la piste d’une autre caractéristique commune, relative à leur état de santé que les indépendants déclarent meilleur que les salariés bien qu’ils soient un peu plus âgés en moyenne. Cette hypothèse est testée sous plusieurs angles et validée en écartant notamment l’éventuel jeu des catégories socioprofessionnelles derrière les différences de statuts. Sont également comparées les suites de la maladie sur l’activité professionnelle selon les différentes situations professionnelles retenues. Les résultats tout à la fois confirment le meilleur état de santé relatif des indépendants et suggèrent un mode singulier d’articulation entre la santé et le travail justifiant la poursuite des travaux sur la santé de ce groupe particulier pour en comprendre les spécificités et pour compléter nos connaissances sur les mécanismes généraux par lesquels la santé et le travail se font constamment écho.
Fichier principal
Vignette du fichier
2012-cavalin-la-singuliere-bonne-sante-des-independants.pdf (505.26 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02186568 , version 1 (17-07-2019)

Identifiers

Cite

Elisabeth Algava, Catherine Cavalin, Sylvie Célérier. La singulière bonne santé des indépendants. Travail et Emploi, 2012, 132, pp.5-20. ⟨10.4000/travailemploi.5806⟩. ⟨hal-02186568⟩
84 View
89 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More