Le regard des chercheurs : La persistance des préjugés anti-roms - Sciences Po Access content directly
Book Sections Year : 2015

Le regard des chercheurs : La persistance des préjugés anti-roms

Abstract

1ères lignes : L’inhumation très médiatisée de Maria Francesca, le nourrisson de deux mois et demi morte dans la nuit du 25 au 26 décembre dans la commune de Cham-plan, dans l’Essonne, a ouvert à nouveau en France le débat sur le sentiment d’hostilité existant envers les groupes dits Roms. Au-delà de ce cas, il a mis en lumière la crainte que les Roms et les autres groupes tsiganes ne subissent en France une double discrimination, en même temps institutionnelle et sociétale.Fin 2014, 77 % des personnes de notre échantillon pensent que les Roms, et spécifiquement les Roms migrants, ne veulent pas s’intégrer en France et vivent essentiellement de vols et de trafics. Les attitudes à leur égard sont très négatives, comme le sont les représentations des gens du voyage de citoyenneté française. Préjugés, stéréotypes, connaissances erronées, sentiments de peur et d’hostilité se mélangent avec une force et une intensité unique dans le cas des Roms. Et la France n’arrive pas encore à développer des campagnes de communication antistéréotypes qui pourraient modifier ce sentiment d’hostilité très répandu.
Fichier principal
Vignette du fichier
la-persistance-des-prejuges-anti-roms.pdf (160.87 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02408449 , version 1 (13-12-2019)

Identifiers

Cite

Nonna Mayer, Guy Michelat, Vincent Tiberj, Tommaso Vitale. Le regard des chercheurs : La persistance des préjugés anti-roms. La lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie - Année 2014, La Documentation française, pp.251 - 260, 2015, 9782110098979. ⟨hal-02408449⟩
164 View
252 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More