Les réseaux socio-scientifiques de jeunes chercheur·e·s au prisme de leur mobilité internationale - Sciences Po Access content directly
Book Sections Year : 2020

Les réseaux socio-scientifiques de jeunes chercheur·e·s au prisme de leur mobilité internationale

Abstract

Les migrations internationales contribuent à définir l’État et ses formes de citoyenneté. Elles modifient les relations professionnelles, transforment les espaces géographiques et jouent un rôle fondamental dans les expressions artistiques. Par effet miroir, les pratiques des migrants sont, elles aussi, tributaires des contraintes et opportunités qu’ils rencontrent dans les espaces qu’ils traversent, sinon investissent. En d’autres termes, penser les migrations est « un moyen de penser la société », au-delà de la question du contrôle des frontières par les États, à laquelle elles sont trop souvent réduites.

Domains

Sociology
No file

Dates and versions

hal-02981715 , version 1 (28-10-2020)

Identifiers

Cite

Marie Sautier, Dominique Vinck, Nicky Le Feuvre. Les réseaux socio-scientifiques de jeunes chercheur·e·s au prisme de leur mobilité internationale. Fathallah Dagmi; Françoise Dureau; Nelly Robin; Thomas Lacroix; Yann Scioldo-Zürcher. Penser les migrations pour repenser la société, Presses Universitaires François-Rabelais, pp.125 - 141, 2020, 9782869067356. ⟨hal-02981715⟩
71 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More