La rébellion de la gauche non gouvernementale peut-elle finir par déstabiliser le gouvernement ? (Interview) - Sciences Po Access content directly
Other Publications Atlantico (Paris) Year : 2012

La rébellion de la gauche non gouvernementale peut-elle finir par déstabiliser le gouvernement ? (Interview)

Abstract

Premier paragraphe : Atlantico : Olivier Besancenot, ex-porte-parole de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR), a déclaré hier sur LCI que "Aujourd'hui on est en droit d'attendre la colère des salariés, mais aussi la riposte de la gauche non-gouvernementale". La rébellion de la gauche non gouvernementale peut-elle finir par déstabiliser le gouvernement ? Vincent Tiberj : A priori non. Dans l’histoire des conflits au sein de la gauche, quand la gauche était au pouvoir, cela se solde très souvent par l’incapacité du mouvement social à peser durablement sur les politiques des gouvernements en place. C’était notamment le cas au moment du gouvernement Jospin.
No file

Dates and versions

hal-03392476 , version 1 (21-10-2021)

Identifiers

Cite

Vincent Tiberj. La rébellion de la gauche non gouvernementale peut-elle finir par déstabiliser le gouvernement ? (Interview). 2012. ⟨hal-03392476⟩
13 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More