Algérie : le calme avant la tempête ? - Sciences Po Access content directly
Other Publications Year : 2012

Algérie : le calme avant la tempête ?

Abstract

Les autorités algériennes portent un regard inquiet sur la Libye. En effet, le pays partage un certain nombre de similitudes avec son voisin : une rente pétrolière supposée le protéger des révoltes ; des islamistes libérés après avoir été vaincus et emprisonnés ; une population exaspérée ; des conditions de vie difficiles. Les dirigeants algériens escomptaient un enlisement de l’Otan en Libye où ils espéraient jouer le rôle d’un allié indésirable mais incontournable, à l’instar du Pakistan en Afghanistan. Mais la fin tragique de Kadhafi a sonné le glas de cette vision. La Libye « libérée » suscite des interrogations en Algérie. Pourquoi, à l’inverse de ce qui s’est produit en Tunisie, en Egypte ou en Syrie, la révolte libyenne a-t-elle aussi rapidement tourné à l’insurrection ? Le scénario libyen est-il à même de se reproduire en Algérie ? Certes, Alger n’est pas Tripoli et le président Abdelaziz Bouteflika n’inspire pas à son peuple un sentiment de détestation aussi violent que celui que Kadhafi éveillait chez les Libyens. En revanche, si révolte il y a, elle pourrait fort bien ne pas s’apparenter au mode sacrificiel des manifestants syriens mais, bien plus, à celui de l’insurrection libyenne.
Fichier principal
Vignette du fichier
2012_Martinez_Algerie-le-calme-avant-la-tempete.pdf (860.77 Ko) Télécharger le fichier

Dates and versions

hal-03392500 , version 1 (21-10-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Luis Martinez. Algérie : le calme avant la tempête ?. 2012. ⟨hal-03392500⟩
9 View
25 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More