Le « tout sauf Sarkozy », ou l’étrange victoire de l’ex-président - Sciences Po Access content directly
Other Publications The Conversation France Year : 2016

Le « tout sauf Sarkozy », ou l’étrange victoire de l’ex-président

Abstract

Le second débat de la primaire de la droite et du centre, qui s’est tenu jeudi 3 novembre, a donné l’occasion d’échanges souvent vifs entre Nicolas Sarkozy et plusieurs de ses concurrents, notamment Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Copé et Bruno Le Maire. Les candidats se sont parfois vraiment affrontés et l’on a même assisté à quelques échanges surprenants, frôlant l’âpreté et la causticité. On pouvait même, de temps à autre, ressentir le poids des amertumes et des détestations, notamment dans toute la partie consacrée au style de présidence voulu par chacun. Presque toutes les déclarations (présider ce n’est pas « gesticuler avec l’actualité » pour Nathalie Koscuisko-Morizet, le futur président ne doit pas faire preuve « d’inconstance, de versatilité » pour Jean-François Copé) désignaient en creux Nicolas Sarkozy. [Premier paragraphe]
No file

Dates and versions

hal-03392504 , version 1 (21-10-2021)

Identifiers

Cite

Bruno Cautrès. Le « tout sauf Sarkozy », ou l’étrange victoire de l’ex-président. 2016. ⟨hal-03392504⟩
11 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More