Jérusalem, bombe à retardement religieuse - Sciences Po Access content directly
Other Publications The Conversation France Year : 2015

Jérusalem, bombe à retardement religieuse

Abstract

L’actuelle vague de violence en Israël-Palestine est directement liée à la question de Jérusalem, tant sur le plan symbolique que politique. Quand Israël prit le contrôle de la vieille ville en 1967, le ministre de la Défense Moshe Dayan, conscient que la question du mont du Temple-esplanade des mosquées était de la nitroglycérine, accepta le statu quo : le site devait rester contrôlé par les autorités religieuses musulmanes et toute prière, autre que musulmane, était bannie. [Premier paragraphe]

Keywords

No file

Dates and versions

hal-03392853 , version 1 (21-10-2021)

Identifiers

Cite

Alain Dieckhoff. Jérusalem, bombe à retardement religieuse. 2015. ⟨hal-03392853⟩
16 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More