Le Sacre du temps libre : la société des 35 heures - Sciences Po Access content directly
Books Year : 2004

Le Sacre du temps libre : la société des 35 heures

Abstract

Cet essai analyse les conséquences de la réduction du temps de travail sur la société française et la vie quotidienne des Français. Inscrit dans une œuvre sociologique qui analyse les effets de la croissance des temps libres dans nos sociétés depuis près de trente ans, il repose la question de la place du travail, du couple et de la famille, celle de la construction des liens sociaux. Pour Jean Viard, les 35 heures révèlent et accélèrent des mutations profondes, observables depuis les Trente Glorieuses, marquées par 1968, déployées à la fin du XXe siècle. Elles favorisent une société coproduite entre des temps libres qui ont pris leur autonomie, des familles qui se réorganisent et une culture du travail en mutation, « aux antipodes du culte du travail à l'américaine », comme l'écrit Yves Géry dans Le Monde. Une société où la dynamique sociétale et le social traditionnel sont en partie découplés, ce qui fit écrire à P. Rabilloux, dans Entreprise et carrières, qu'il s'agit là d' « un texte significatif sur notre époque et aux enjeux sociétaux déterminants ».
No file

Dates and versions

hal-03397753 , version 1 (22-10-2021)

Identifiers

Cite

Jean Viard. Le Sacre du temps libre : la société des 35 heures. Éditions de l'Aube, pp.219, 2004, L'Aube poche essai, 9782876789432. ⟨hal-03397753⟩
61 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More