La mise en mobilité des « indésirables » – Trajectoires, pratiques d’illégalisation et expulsions des demandeurs d’asile soudanais - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Mouvements : des idées et des luttes Year : 2018

La mise en mobilité des « indésirables » – Trajectoires, pratiques d’illégalisation et expulsions des demandeurs d’asile soudanais

Abstract

Si jusqu’à récemment, les migrant·es soudanais·es étaient peu visibles en France, leur nombre a aujourd’hui augmenté dans le quartier de la Chapelle ou encore à Calais. Cette situation est notamment due aux changements des politiques d’accueil dans des pays tiers, tels qu’Israël ou l’Egypte. Cet article met en lumière les mécanismes de construction de la « désirablité » des exilé·e·s en fonction de leur pays d’origine, et la façon dont les Soudanais·es sont ainsi tributaires, dans leur quête d’asile, de l’évolution de la représentation du Soudan sur la scène internationale. Cette fluctuation de leur (in)désirabilité conditionne alors leurs parcours migratoires et les contraint à une « mise en mobilité » permanente et souvent circulaire, que facilitent notamment des politiques d’expulsion.
No file

Dates and versions

hal-03399196 , version 1 (23-10-2021)

Identifiers

Cite

Pauline Brücker. La mise en mobilité des « indésirables » – Trajectoires, pratiques d’illégalisation et expulsions des demandeurs d’asile soudanais. Mouvements : des idées et des luttes, 2018, 93, pp.118 - 126. ⟨10.3917/mouv.093.0118⟩. ⟨hal-03399196⟩
27 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More