Penser le Java mystique de l’âge moderne avec Foucault : peut-on écrire une histoire « non intentionnaliste » du politique ? - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Revue internationale des sciences sociales Year : 2008

Penser le Java mystique de l’âge moderne avec Foucault : peut-on écrire une histoire « non intentionnaliste » du politique ?

Abstract

De quelle manière le spécialiste de politique comparée peut-il se saisir des préceptes anti-utilitaristes de Michel Foucault ? Le refus obstiné de ce dernier d’agréer les notions jumelles d’« agent » et d’« acteur » peut se révéler un précieux mode d’analyse des sociétés politiques extra-européennes, dès lors que celles-ci n’obéissent pas nécessairement aux philosophies utilitaristes contemporaines. À titre d’exemple, la poésie mystique javanaise des xvii-xixe siècles, composée par les princes, les aristocrates et les poètes de cour des palais de Surakarta et de Jogjakarta, s’enracine dans le refus ascétique de l’illusion de l’identité individuelle. Produit d’une longue lutte de pouvoir et de préséance entre divers groupes de l’élite sociale javanaise et héritière de multiples et complexes traditions spirituelles, cette pensée mystique ne peut se comprendre dans ses propres termes qu’à raison de la mise à distance du théorème instrumentaliste. Sa lecture « foucaldienne » offre ainsi matière à une critique constructive de l’excessive prégnance du langage contemporain de l’intérêt et de l’intention consciente dans le domaine de l’étude des passés extra-européens.
No file

Dates and versions

hal-03415889 , version 1 (05-11-2021)

Identifiers

Cite

Romain Bertrand. Penser le Java mystique de l’âge moderne avec Foucault : peut-on écrire une histoire « non intentionnaliste » du politique ?. Revue internationale des sciences sociales , 2008, 191, pp.83 - 101. ⟨hal-03415889⟩
7 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More