Les loisirs des populations issues de l’immigration, miroir de l’intégration - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Revue française des affaires sociales Year : 2007

Les loisirs des populations issues de l’immigration, miroir de l’intégration

Abstract

Although it is the object of solicitude in the domain of political and social attitudes and in the domain of familial and matrimonial morals, the impact of “origins” on attitudes observed in the domain of cultural practices, sports and leisure activities has not, however, been the subject of much study in France. The analysis of the data from the Life History study in 2003 shows three salient results on the matter. Firstly, although it is common to oppose the universe of savant culture and that of mass culture, the practices observed in both domains hardly appear to be sensitive to origins. Secondly, the relative neutrality of these practices appears to be unequally pronounced in men, for whom the assimilative virtues of mass culture are more distinct, and in women, for whom “savant” practices – reading, in particular –, markedly more frequent than in men, are also appreciably more sought-after than in their “pureblood” French counterparts. Thirdly and most widely, domestic leisure activities are the object, in certain categories of the immigrant population or the population stemming from immigration, of feminine overinvestment whereas activities revolving more so around the exterior, in particular sporting activities, are the object of a masculine overinvestment.
Objet de toutes les sollicitudes dans le domaine des attitudes politiques, religieuses ou dans le domaine des mœurs familiales et matrimoniales, l’impact des « origines » sur les attitudes observées dans le domaine des pratiques culturelles, du sport et des loisirs est en revanche relativement peu étudié en France. L’analyse des données de l’enquête « Histoire de vie » de 2003 fait en la matière ressortir trois résultats saillants. En premier lieu, alors qu’il est courant d’opposer l’univers de la culture savante et celui de la culture de masse, les pratiques observées dans l’un et l’autre domaine apparaissent assez peu sensibles à l’origine. En second lieu, la relative neutralité de ces pratiques paraît inégalement prononcée chez les hommes, pour qui les vertus assimilatrices de la culture de masse sont plus nettes, et chez les femmes, pour qui les pratiques « savantes » – en particulier la lecture –, nettement plus fréquentes que chez les hommes, sont aussi sensiblement plus prisées que chez leurs homologues françaises « de souche ». En troisième lieu et plus largement, les loisirs domestiques font l’objet, dans certaines catégories de population immigrées ou issues de l’immigration, d’un surinvestissement féminin alors que ce sont les activités plutôt tournées vers l’extérieur, en particulier les activités sportives qui font l’objet d’un surinvestissement masculin.

Domains

Sociology
No file

Dates and versions

hal-03415941 , version 1 (05-11-2021)

Identifiers

Cite

Philippe Coulangeon. Les loisirs des populations issues de l’immigration, miroir de l’intégration. Revue française des affaires sociales, 2007, 2, pp.83 - 111. ⟨hal-03415941⟩
19 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More