Classe sociale : un terme fourre-tout ? : Fréquence et utilisations des termes liés à la stratification sociale dans deux revues (Sociologie du travail et la Revue française de sociologie). - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Sociologie du Travail Year : 1996

Classe sociale : un terme fourre-tout ? : Fréquence et utilisations des termes liés à la stratification sociale dans deux revues (Sociologie du travail et la Revue française de sociologie).

Abstract

Partant de la question du désintérêt supposé du concept de "classes sociales" dans la littérature sociologique française (à l'inverse des pays anglo-saxons), les auteurs ont dépouillé deux revues majeures de la discipline : Sociologie du travail et la RFS, aux tournants des années 70, 80 puis 90. Au final, le terme apparait un peu "fourre-tout", employé soit comme synonyme de "groupe social", soit sans référence à des cadres théoriques précis. Il ne semble pas y avoir d'efforts entrepris en France pour une reconstruction théorique de la structure de la société en termes de "classes", "groupes sociaux" ou "strates". La sociologie française ne semble plus s'intéresser qu'indirectement au thème des classes sociales et de la stratification, privilégiant, dans le sillage des PCS de l'INSEE un raisonnement fondé sur l'agrégation de catégories socioprofessionnelles.
No file

Dates and versions

hal-03416288 , version 1 (05-11-2021)

Identifiers

Cite

Marco Oberti, Yannick Lemel, Frédéric Reillier. Classe sociale : un terme fourre-tout ? : Fréquence et utilisations des termes liés à la stratification sociale dans deux revues (Sociologie du travail et la Revue française de sociologie).. Sociologie du Travail, 1996, 38 (2), pp.195-207. ⟨10.3406/sotra.1996.2270⟩. ⟨hal-03416288⟩
32 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More