Le secret et ses usages : les archives « sensibles » en URSS - Sciences Po Access content directly
Book Sections Year : 2003

Le secret et ses usages : les archives « sensibles » en URSS

Sabine Dullin

Abstract

On dit souvent qu’avec les archives de l’ex-Union soviétique, les historiens ont trouvé leur Far East. Ainsi leur ouverture, en 1991, a-t-elle signifié pour les soviétologues, auparavant obligés d’avancer des interprétations à partir de sources très lacunaires, l’accès à une masse de documents inédits, comme autant de pépites. De même, on a tendance à imaginer que ces fonds d’archives n’obéissent à aucune règle établie – à part celles de l’argent. L’historien qui travaille sur la Russie ou les républiques de l’ex-URSS se voit donc communément crédité d’une « prime de risques » : la consultation de ces archives étant jugée périlleuse et semée d’embûches, leur utilisation s’en trouve parfois survalorisée. (Premier paragraphe du chapitre)

Domains

History

Dates and versions

hal-03420017 , version 1 (08-11-2021)

Identifiers

Cite

Sabine Dullin. Le secret et ses usages : les archives « sensibles » en URSS. Sébastien Laurent. Archives « secrètes » secrets d’archives ?, CNRS Éditions, pp.189-200, 2003, 9782271077943. ⟨10.4000/books.editionscnrs.1520⟩. ⟨hal-03420017⟩
24 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More