L’État, le bien et la liberté : Joseph Raz, libéral-perfectionniste - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Droit et philosophie : annuaire de l'Institut Michel Villey Year : 2018

L’État, le bien et la liberté : Joseph Raz, libéral-perfectionniste

Abstract

Centré sur la contribution de Joseph Raz à la philosophie politique, cet article présente le « perfectionnisme de l’autonomie » défendu par ce libéral d’un genre particulier. Souhaitant concilier libéralisme et perfectionnisme, Raz affirme que l’État libéral peut et doit activement aider les citoyens dans leur poursuite d’une « vie bonne », qui vaut la peine d’être vécue. Ce sont d’abord les soubassements critiques de cette thèse qui sont ici analysés, et qui marquent l’opposition de Raz à une forme de libéralisme focalisé sur les droits individuels, sur la neutralité axiologique de l’État et sur l’individualisme moral. Ensuite, les piliers philosophiques de son perfectionnisme libéral sont examinés. Ils comportent une conception de la liberté comme autonomie personnelle, la souscription au pluralisme des valeurs, et une limitation poussée de l’intervention morale de l’État. Pour conclure, on s’intéresse aux ambiguïtés, difficultés et tensions repérées dans la théorie politique de Raz, non sans alimenter la question de savoir si son perfectionnisme libéral est vraiment libéral.
No file

Dates and versions

hal-03443491 , version 1 (23-11-2021)

Identifiers

Cite

Janie Pélabay. L’État, le bien et la liberté : Joseph Raz, libéral-perfectionniste. Droit et philosophie : annuaire de l'Institut Michel Villey, 2018, 9-2, pp.45-65. ⟨hal-03443491⟩
58 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More