Chômage à durée indéterminée - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Revue de l'OFCE Year : 2009

Chômage à durée indéterminée

Abstract

Adjustment of employment to downturn in activity has been quite differentiated among major industrial countries. After estimating employment equations by country, differences in trend productivity and in the speed of adjustment of employment to activity are consistent with recent observed trends. In most countries accrued flexibility of the labour market has resulted in overadjustment of employment. In spite of the rapid increase in the unemployment rate governments have allocated only a minor share of stimulus packages to support employment and labour market developments have to rely on the global impact of stimulus plans. Therefore our short-term outlook entails a pick up in the productivity cycle with increasing unemployment rates.
La chute de 4,7 % du PIB de l’OCDE entre le premier trimestre 2008 et le deuxième trimestre 2009 s’est accompagnée de destructions massives d’emplois. Mais l’ajustement de l’emploi à l’activité est apparu très hétérogène entre les sept pays étudiés (France, Allemagne, Italie, Espagne, Royaume-Uni, États-Unis, Japon). Les destructions d’emplois ont été très rapides et marquées aux États-Unis et en Espagne, un peu moins au Japon et au Royaume-Uni, et relativement limitées en France, en Italie et en Allemagne Afin de faire le point sur l’évolution récente du cycle de productivité, nous avons estimé des équations d’emploi dans ces sept pays. Les pays se distinguent non seulement par leur productivité tendancielle (très faible en Espagne et en Italie par rapport aux autres pays) mais aussi par la vitesse d’ajustement de l’emploi à l’activité. Les délais moyens d’ajustement (DMA) de l’emploi à l’activité varient de 1,1 trimestre pour l’Espagne à 8 trimestres pour le Japon. Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont des DMA plus courts que l’Allemagne et l’Italie. Ces délais sont en cohérence avec la réalité observée récemment sur les divers marchés du travail. On observe néanmoins dans la plupart des pays un sur-ajustement de l’emploi dû à la flexibilisation croissante des marchés du travail. Seule l’Allemagne se démarque nettement avec un faible ajustement de l’emploi, en raison du chômage partiel encouragé par les mesures gouvernementales Face à la hausse rapide du taux de chômage, la réponse des gouvernements est apparue bien timide, puisqu’ils n’ont consacré qu’une faible part des plans de relance d’activité aux mesures de soutien à l’emploi et aux dispositifs financiers destinés aux chômeurs. La faiblesse des montants en jeu concernant les mesures de soutien à l’emploi limite leur impact. Par ailleurs, à l’exception de l’Espagne, la productivité apparente du travail est dégradée. On assisterait donc à l’horizon de la prévision à un retour du cycle de productivité vers son niveau d’équilibre et donc à la poursuite de la hausse des taux de chômage.
Fichier principal
Vignette du fichier
2009-11-cochard-chomage-a-duree-indeterminee.pdf (513.54 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03456337 , version 1 (30-11-2021)

Identifiers

Cite

Marion Cochard, Eric Heyer, Sabine Le Bayon, Catherine Mathieu, Paola Veroni, et al.. Chômage à durée indéterminée. Revue de l'OFCE, 2009, 111, pp.303 - 330. ⟨10.3917/reof.111.0303⟩. ⟨hal-03456337⟩
25 View
21 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More