Du vote lepéniste au vote frontiste - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Revue Française de Science Politique Year : 1997

Du vote lepéniste au vote frontiste

Abstract

From the 1993 parliamentary elections to those of 1997, the major features of the National Front electorate have not changed: male, urban, not highly educated, working class. Its electoral geography is stable, opposing the mission lands of the West to the bulwarks of the North, the East and the Mediterranean South. But the voting level of the National Front in a parlia­mentary election now matches the presidential election level, and exceeds it very sharply in the departments in which the party has long existed, an indication of its entrenchment and a gua­rantee of its permanence.
Des élections législatives de 1993 à celles de 1997, les grands traits de l'électoral du Front national — masculin, urbain, peu diplômé et populaire — n'ont pas changé. Et sa géographie électorale est stable, opposant les terres de mission de l'Ouest aux bastions du Nord, de l'Est et du Midi méditerranéen. Mais le fait que le niveau du vote législatif pour le Front national ait rejoint le niveau du vote présidentiel, et qu'il le dépasse très nettement dans les départe­ments où il s'est le plus tôt implanté est un indice de son enracinement et un gage de sa durée.
Fichier principal
Vignette du fichier
1997-mayer-du-vote-lepeniste-au-vote-frontiste.pdf (1.86 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03458327 , version 1 (30-11-2021)

Identifiers

Cite

Nonna Mayer. Du vote lepéniste au vote frontiste. Revue Française de Science Politique, 1997, 47 (3-4), pp.438 - 453. ⟨10.3406/rfsp.1997.395188⟩. ⟨hal-03458327⟩
19 View
29 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More