Jumelages institutionnels : les limites d’un apprentissage collectif - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Critique Internationale Year : 2004

Jumelages institutionnels : les limites d’un apprentissage collectif

Abstract

Alors que les huit premiers pays d’Europe centrale et orientale sont officiellement devenus membres de l’UE, une évaluation des jumelages, instrument mis en place par la Commission en 1998 dans le cadre du programme PHARE semble opportune. Il s’agit dans un premier temps d’analyser le fonctionnement de cet outil et les types d’interactions entre les différents acteurs en jeu. On pourra ainsi mettre en évidence l’adaptation ou non des procédures aux objectifs qui visent l’harmonisation et la convergence entre les différents systèmes, la qualité de la prise en compte des besoins et des attentes des participants et pour finir la réussite du processus d’européanisation. L’enjeu central étant in fine celui de l’apprentissage des bonnes pratiques, comme processus d’accompagnement, d’imitation, de correction et en fin de compte d’adaptation des règles et normes de l’UE.
Fichier principal
Vignette du fichier
ci25p169-185.pdf (116.21 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03458801 , version 1 (30-11-2021)

Identifiers

Cite

François Bafoil, Fabienne Beaumelou, Rachel Guyet, Gilles Lepesant, Edith Lhomel, et al.. Jumelages institutionnels : les limites d’un apprentissage collectif. Critique Internationale, 2004, 25, pp.157 - 167. ⟨10.3917/crii.025.0157⟩. ⟨hal-03458801⟩
38 View
50 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More