L’Eglise orthodoxe russe et la question des frontières. Sainte Russie, monde russe et territoire canonique - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Les Études du CERI Year : 2017

L’Eglise orthodoxe russe et la question des frontières. Sainte Russie, monde russe et territoire canonique

Abstract

Dès la seconde moitié du XXe siècle, l’Église orthodoxe russe a été un acteur majeur de la politique étrangère soviétique. Kirill, qui est patriarche depuis 2008 après avoir été métropolite chargé du département des relations extérieures de l’Église, a perpétué cette tradition, intervenant maintes fois sur des sujets de politique internationale. Au-delà de cette alliance structurante inscrite au cœur des relations entre l’Église et l’État russes, au-delà d’une même culture soviétique partagée par une grande partie des élites politiques, économiques et religieuses se reflétant, entre autres, dans les déclarations du Concile mondial populaire panrusse, les autorités ecclésiastiques et politiques s’appuient mutuellement les unes sur les autres pour défendre un même projet civilisationnel dans le monde globalisé, et partagent largement les mêmes intérêts dans l’espace postsoviétique...
Fichier principal
Vignette du fichier
rousselet-etude-228-229.pdf (278.93 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03459030 , version 1 (30-11-2021)

Identifiers

Cite

Kathy Rousselet. L’Eglise orthodoxe russe et la question des frontières. Sainte Russie, monde russe et territoire canonique. Les Études du CERI, 2017, 228-229, pp.49 - 53. ⟨hal-03459030⟩
149 View
94 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More