Pourquoi nous n'aimons plus la guerre - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Revue Française de Psychanalyse Year : 2016

Pourquoi nous n'aimons plus la guerre

Abstract

Laurence Bertrand Dorléac a consacré ses premières recherches à L’Art de la défaite, 1940-1944 (Bertrand Dorléac, 1993), un livre qui est devenu la référence à la vie artistique en France durant cette période. Se penchant sur cette part sombre de la mémoire française et brassant un matériel impressionnant, elle montre, à l’écart des oppositions tranchées et des repères convenus, que « rien ni personne n’échappa ici non plus au chaos, à l’exaspération des tensions, aux illusions du temps ». Elle rappelle des événements qu’on préfère souvent oublier : en novembre 1941, le voyage officiel en Allemagne de peintres et sculpteurs bien connus pour certains d’entre eux, l’exposition d’Arno Breker à l’Orangerie en mai 1942 dont les statues géantes sont saluées par Cocteau, l’ouverture du Musée national d’art moderne en été 1942. Avec toujours le souci de donner les repères temporels, de défaire les amalgames, de montrer la complexité incroyable des situations et le poids du non-dit, elle analyse à la fois la vie artistique à Paris sous l’Occupation, l’entrecroisement parfois surprenant des choix artistiques et des choix politiques pour les artistes, pour les marchands et le public, les tentatives de caporalisation des artistes et d’organisation des corporations, les compromissions des uns et des autres, les petites et grandes lâchetés, les spoliations et les pillages, les ruptures, les exils...
No file

Dates and versions

hal-03459361 , version 1 (01-12-2021)

Identifiers

Cite

Françoise Coblence, Laurence Bertrand Dorléac. Pourquoi nous n'aimons plus la guerre : Entretien avec Laurence Bertrand Dorléac. Revue Française de Psychanalyse, 2016, 80 (2016/1), pp.92 - 106. ⟨10.3917/rfp.801.0092⟩. ⟨hal-03459361⟩
25 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More