Les indicateurs des conditions monétaires permettent-ils de prévoir l'activité économique ? - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Revue de l'OFCE Year : 2008

Les indicateurs des conditions monétaires permettent-ils de prévoir l'activité économique ?

Abstract

The aim of this article is to determine whether Monetary Condition Indices are useful indicators for future economic activity. First, two versions of MCI are successively studied (Long-term MCIs defined with long-term weights and standard MCIs like those built by the IMF). In-sample regressions, out-of-sample simulations and probit analysis (intended to determine the capacity of MCIs to announce downturns) indicate that the informational content of MCIs is very sporadic. We then try to identify the reasons for these poor results, focusing on the fact that MCIs do not take into account the dynamic characteristics of its components. So, as exchange rate, interest rates and asset prices affect the economic activity with different forces and with delayed responses, it seemed important to consider past evolutions of these variables, with relative weights varying for each lag considered. Proof of the importance of past shocks that are still « in the pipeline », we demonstrate that such a Dynamic-Weight MCI constitutes a better indicator than standard MCIs usually used by international institutions and central banks.
Dans une économie ouverte, le taux d’intérêt n’est plus suffisant pour rendre compte des effets de la politique monétaire. La prise en compte des taux de change s’avère nécessaire. Les ICM (indicateurs des conditions monétaires), qui combinent à la fois le taux de change et le taux d’intérêt en fonction de leur impact relatif sur la croissance et l’inflation, ont été proposés à cette fin et utilisés, soit à des fins d’analyse conjoncturelle, soit en tant que simple indicateur de politique monétaire. Mais, pour être un bon indicateur, les ICM doivent justifier de bonnes capacités prédictives. C’est précisément ce que nous tentons d’évaluer dans cette étude qui s’inscrit dans la veine des articles qui analysent le pouvoir prédictif d’indicateurs simples tels que les écarts de taux, les agrégats monétaires ou les prix d’actifs. Notre objectif est double puisqu’il s’agit d’une part de voir si les ICM parviennent à prévoir de façon satisfaisante la croissance et les récessions et d’autre part d’établir une hiérarchie entre les différents ICM qui ont été proposés. Les performances prédictives des ICM s’avèrent dans l’ensemble décevantes, ce que nous expliquons par leur inaptitude à saisir la dynamique des effets des variables qui le composent. C’est pourquoi nous proposons de calculer un ICM à poids variables dont nous évaluons la capacité prédictive. Dans l’ensemble, ces indicateurs sont plus performants puisqu’ils permettent de réaliser de meilleures prévisions que les ICM calculés habituellement et que celles issues d’un modèle purement autorégressif ou intégrant l’écart de taux.
Fichier principal
Vignette du fichier
2008-04-blot-les-indicateurs-des-conditions-monetaires-permettent-ils-de-prevoir-l-activite-economique.pdf (178.62 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03459798 , version 1 (01-12-2021)

Identifiers

Cite

Christophe Blot, Grégory Levieuge. Les indicateurs des conditions monétaires permettent-ils de prévoir l'activité économique ?. Revue de l'OFCE, 2008, 105, pp.55 - 85. ⟨10.3917/reof.105.0091⟩. ⟨hal-03459798⟩
34 View
21 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More