La mobilité dans la Corne de l'Afrique : entre urgence humanitaire et contrainte sécuritaire - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Migrations Société Year : 2009

La mobilité dans la Corne de l'Afrique : entre urgence humanitaire et contrainte sécuritaire

Abstract

Comment fonctionne la mobilité dans une zone de crises et de guerres presque permanentes depuis les années 1960 ? La Somalie, l’Éthiopie, l’Érythrée, le Soudan et Djibouti sont à la fois des pays d’accueil et de départ de demandeurs d’asile et de migrants. La complexité des itiné- raires migratoires et des conditions politiques de l’asile est extrême. En détaillant les stratégies et les perceptions des acteurs de la migration et de l’asile, on constate que le droit à la mobilité se négocie entre urgen- ce humanitaire et contraintes sécuritaires. Migrants et réfugiés aspirent à la libre circulation comme ressource contre la violence ou l’extrême pau- vreté et sont poussés à l’exil avec ou sans la protection du droit inter- national humanitaire. Les États de la région et ceux qui interviennent dans la zone (les États-Unis essentiellement) veulent contrôler la mobi- lité, maintenir les régimes sociaux et politiques en place, sécuriser la mer Rouge et les territoires d’où partent, où arrivent et par où transitent les migrants et les réfugiés. Les organisations intergouvernementales (OIG) et les ONG humanitaires négocient entre ces deux logiques la gestion de la mobilité dans le respect des normes internationales et de la sécurité humaine.
Fichier principal
Vignette du fichier
migrations-securite-thiollet-2009.pdf (217.15 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03459931 , version 1 (01-12-2021)

Identifiers

Cite

Hélène Thiollet. La mobilité dans la Corne de l'Afrique : entre urgence humanitaire et contrainte sécuritaire. Migrations Société, 2009, pp.75 - 88. ⟨hal-03459931⟩
42 View
51 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More