Vers une matrice de l’action publique en Afrique ? Approche trans-sectorielle de l’action publique en Afrique contemporaine - Sciences Po Access content directly
Preprints, Working Papers, ... Year : 2015

Vers une matrice de l’action publique en Afrique ? Approche trans-sectorielle de l’action publique en Afrique contemporaine

Abstract

This paper deals with the recurrences, which structure a relative standardization that concerns actors of the public policies in contemporary Africa. The proposed entrance is twofold. At first the author aims to highlight configurations of actors (international, national, public, private, associative, etc.), at the level of institutions, presented under forms “of agencies” (of normalization/standardization, regulation, execution, counterproposal, etc.). Secondly, a comparison within the health sector (AIDS, malaria, tuberculosis), then a comparative approach with two other sectors (the education and the biodiversity). This configuration of actors and institutions is based on a central hypothesis: the construction of “a matrix of the public action in Africa” among which the dynamics and the expected or prescribed results are different from one sector to the other. The main hypothesis, which tends to explain these differences, is articulated on the dynamic notion of “epistemic communities” developed by Peter Haas. The New Funding Model (NFM) of the Global Fund against AIDS, Tuberculosis and Malaria represents an ultimate model of this matrix.
Cet article vise à mettre en lumière les récurrences qui structurent une relative standardisation des acteurs de l’action publique en Afrique contemporaine. L’entrée proposée est double : par les configurations d’acteurs (internationaux, nationaux, publics, privés, associatifs, etc.), au niveau des institutions, présentées sous formes « d’agences » (de normalisation/standardisation, de régulation, d’exécution, de contre-proposition, etc.) et par une approche comparée au sein du secteur de la santé (sida, paludisme, tuberculose), puis avec deux autres secteurs (l’éducation et la biodiversité). Cette configuration d’acteurs et d’institutions fonde l’hypothèse centrale de cette présentation : l’édification d’« une matrice de l’action publique en Afrique » dont la dynamique et les résultats attendus ou prescrits sont différents d’un secteur à l’autre. L’hypothèse principale qui tend à expliquer ce différentiel s’articule autour de la notion dynamique de Peter Haas relative aux « communautés épistémiques ». Le nouveau modèle de financement du Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme représente une forme achevée de cette matrice.
Fichier principal
Vignette du fichier
2015-02-eboko-qdr45.pdf (569.12 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03460012 , version 1 (01-12-2021)

Identifiers

Cite

Fred Eboko. Vers une matrice de l’action publique en Afrique ? Approche trans-sectorielle de l’action publique en Afrique contemporaine. 2015. ⟨hal-03460012⟩
73 View
63 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More