Bien-être subjectif et sentiment de justice sociale - Sciences Po Access content directly
Journal Articles L'Année Sociologique Year : 2014

Bien-être subjectif et sentiment de justice sociale

Abstract

It is now commonly accepted that the study of well-being must incorporate a measure of life satisfaction. This satisfaction is studied here using a question posed in a survey conducted in France in 2009 on the perception of inequality and feelings of justice. Subjective well-being then appears to be influenced by income, professional life-course, social mobility and relative deprivation or more broadly comparisons with others, as well as social and emotional relationships. But there is also a strong correlation with feelings about justice of the society as a whole. This link was not given in advance, as in one case it is a matter of judgment about one’s own personal life and in the other, on society as a whole. However, it may be explained by theories of justice and in particular that of Rawls. It is in any case an explanatory dimension which cannot be reduced to others, even to the mere perception of inequality. It would therefore be advisable for a better understanding of subjective well-being to take into account this relationship with feelings of social justice besides all indicators conventionally used.
Il est à présent communément admis que l’étude du bien-être se doit d’incorporer une mesure de la satisfaction à l’égard de la vie que l’on mène. Cette satisfaction est ici analysée à l’aide d’une question posée dans un sondage réalisé en France en 2009 sur la perception des inégalités et les sentiments de justice. Les incidences sur le bien-être subjectif du revenu, de la vie professionnelle, de la mobilité sociale et de la frustration relative ou plus largement de la comparaison aux autres, ainsi que des relations sociales et affectives sont mises en évidence. Mais il apparaît aussi une forte corrélation avec les sentiments à l’égard de la justice de la société dans son ensemble. Ce lien n’était pas donné d’avance, puisqu’il s’agit dans un cas d’un jugement sur sa vie personnelle et, dans l’autre, sur la société prise globalement. Il peut cependant trouver une explication dans des théories de la justice et notamment celle de Rawls. C’est en tous cas là une dimension explicative qui ne se réduit pas aux autres, ni même à la simple perception des inégalités, et il serait dès lors opportun, pour mieux comprendre le bien-être subjectif, qu’à côté de tous les indicateurs classiquement utilisés et qui jouent leur rôle, il soit davantage tenu compte de cette relation avec les sentiments de justice sociale.
Fichier principal
Vignette du fichier
bienetresubjectifetjusticesociale.pdf (144.79 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03460630 , version 1 (01-12-2021)

Identifiers

Cite

Michel Forse, Maxime Parodi. Bien-être subjectif et sentiment de justice sociale. L'Année Sociologique, 2014, 64 (2), pp.359 - 388. ⟨10.3917/anso.142.0359⟩. ⟨hal-03460630⟩
62 View
104 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More