La logique sexuée de la réciprocité dans l’assistance - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Revue de l'OFCE Year : 2010

La logique sexuée de la réciprocité dans l’assistance

Abstract

This article takes a gender approach to the analysis of changes in the relationship of reciprocity that links the State and people receiving social benefits targeted at poverty reduction. The counterpart required in exchange for national solidarity is not the same for men and women beneficiaries and varies with family status, which induces a discrimination. Whereas what is important for women has long been their role as “mothers above all”, for men it is their integration into the world of work. The integration in 2009 of the French minimum income benefit (RMI) and the lone parent allowance (API) into what is now called the active solidarity income (RSA) led to strengthening job integration requirements for beneficiaries. Nevertheless, the traditional model seems to have been spared by the tightening of requirements, as women with children who live in a couple do not have their employability questioned to the same extent as other beneficiaries. Their role as housewives excludes them from a logic of employment at any cost. But as soon as they are separated from their partner, they once again become a target of activation policies.
L’article présente une analyse sexuée de l’évolution de la relation de réciprocité qui lie les personnes bénéficiant de l’aide sociale et l’État. La contrepartie exigée en retour de la solidarité nationale n’est pas de même nature selon le sexe de l’allocataire ni selon son statut familial, ce qui constitue une forme de discrimination. Alors que pour les femmes, elle a longtemps reposé sur leur rôle de « mère avant tout », pour les hommes elle se fonde sur leur rôle de « pourvoyeur de ressources ». Le passage du Revenu minimum d’insertion et de l’Allocation de parent isolé au Revenu de solidarité active en 2009 a impliqué un renforcement des obligations d’insertion dans l’emploi pour les allocataires. Le modèle familial traditionnel en sort néanmoins renforcé, car le resserrement de la contrainte ne concerne pas les femmes avec enfants vivant en couple ; leur rôle de femmes au foyer les dispense d’une recherche d’emploi à tout prix. Mais lorsqu’elles se séparent de leur conjoint, elles redeviennent alors une cible clé des politiques d’activation.
Fichier principal
Vignette du fichier
2010-07-perivier-la-logique-sexuee-de-la-reciprocite-dans-lassistance.pdf (720.95 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03461684 , version 1 (01-12-2021)

Identifiers

Cite

Hélène Périvier. La logique sexuée de la réciprocité dans l’assistance. Revue de l'OFCE, 2010, 114, pp.237 - 263. ⟨10.3917/reof.114.0237⟩. ⟨hal-03461684⟩
26 View
11 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More