Le pluralisme à l'UMP - Sciences Po Access content directly
Book Sections Year : 2007

Le pluralisme à l'UMP

Abstract

Officiellement créée lors du congrès fondateur du 17 novembre 2002, l’Union pour un mouvement populaire (UMP) devait mettre fin à la pluralité des organisations de la droite française en rassemblant ses diverses composantes dans un grand parti. Le refus d’une partie de l’Union pour la démocratie française (UDF) de fusionner et la revendication d’autonomie affichée, depuis lors, par François Bayrou ont partiellement réduit l’ampleur du projet. Il n’en demeure pas moins vrai que le tournant de l’unification a été pris et que l’enjeu que représente l’expression de la diversité des droites françaises se trouve désormais, et pour l’essentiel, importé à l’intérieur de l’UMP. Cette transformation récente justifie que l’on privilégie l’entrée par le pluralisme pour étudier aujourd’hui l’UMP, d’autant que cette question se trouve, au-delà du cas étudié, au coeur de toute réflexion sur le phénomène partisan. [Premier paragraphe du chapitre]
Fichier principal
Vignette du fichier
2007-haegel-le-pluralisme-a-l-ump.pdf (1.51 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03462021 , version 1 (01-12-2021)

Identifiers

Cite

Florence Haegel. Le pluralisme à l'UMP : Structuration idéologique et compétition interne. Florence Haegel; Florence Haegel. Partis politiques et système partisan en France, Presses de Sciences Po; Presses de Sciences Po, pp.219 - 254, 2007, 9782724610016. ⟨hal-03462021⟩
38 View
47 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More