L’Inspection générale des Finances 1958-2000. Quarante ans de pantouflage - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Les Cahiers du CEVIPOF Year : 2002

L’Inspection générale des Finances 1958-2000. Quarante ans de pantouflage

Abstract

L’inspection générale des Finances est l’un des corps les plus prestigieux de la fonction publique. Son rôle historique reste attaché à l’intervention de l’État et au développement de l’économie mixte. Les privatisations comme l’internationalisation de l’économie ou le retrait de l’État contribuent à le modifier en profondeur. Il fallait donc faire le bilan de l’inspection des Finances sous la Cinquième République en étudiant l’évolution de sa sociologie, celle des carrières qui mènent ses membres et enfin celle du pantouflage. Celui-ci constitue un phénomène complexe qui n’obéit ni à des règles sociologiques simples ni à des phénomènes de mode. Le pantouflage des inspecteurs des Finances s’inscrit dans des modèles historiques qui rendent compte des transformations des rapports entre l’État et le secteur privé comme entre l’administration et le monde politique. La fin du secteur financier mixte, la banalisation des banques françaises, l’alignement des groupes industriels sur les règles modernes de la gouvernance d’entreprise changent les conditions du départ vers le secteur privé.
Fichier principal
Vignette du fichier
2002_Rouban_CahierduCevipof_31.pdf (550.87 Ko) Télécharger le fichier

Dates and versions

hal-03462357 , version 1 (01-12-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Identifiers

Cite

Luc Rouban. L’Inspection générale des Finances 1958-2000. Quarante ans de pantouflage. Les Cahiers du CEVIPOF, 2002, 31, pp.2-76. ⟨hal-03462357⟩
51 View
54 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More