La fragmentation partisane - Sciences Po Access content directly
Book Sections Year : 2002

La fragmentation partisane

Abstract

Réfléchir aux transformations qui affectent les démocraties contemporaines amène à réévaluer le rôle que les partis politiques jouent dans leur fonctionnement. Même si le principe représentatif est né sans les partis (Manin, 1995), historiquement, ceux-ci ont été des agents de démocratisation (Ostrogorski, 1993 (1903) ; Bryce, 1912 ; Duverger, 1992 (1956) ; Pombeni, 1992 ; Offerlé, 1987) dans la mesure où ils ont principalement permis l’encadrement, la mobilisation et, en partie, la socialisation politique des masses électorales. Mais leur contribution au fonctionnement démocratique passe aussi par leur travail de prise en charge des clivages sociaux et idéologiques autour desquels s’organisent le débat démocratique et la logique de représentation politique. Ce rôle, traditionnellement désigné comme celui de « structuration de l’opinion » (Apter 1, 1965 ; Epstein, 1967), a également été au cœur des réflexions sur les évolutions des systèmes partisans. [Premières lignes du chapitre]
Fichier principal
Vignette du fichier
2002-haegel-la-fragmentation-partisane.pdf (265.53 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03462377 , version 1 (01-12-2021)

Identifiers

Cite

Jean Chiche, Florence Haegel, Vincent Tiberj. La fragmentation partisane. Gérard Grunberg; Nonna Mayer; Paul Sniderman. La démocratie à l'épreuve, Presses de Sciences Po, pp.203 - 237, 2002, 9782724608755. ⟨hal-03462377⟩
46 View
153 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More